Aller au contenu principal

egal.fr

 banniére

lutte contre le racisme

Ses propos sur les harkis sont "racistes", estime le procureur

Vendredi, 1 Décembre, 2006
Logo
Logo

C'est sans Georges Frêche que s'est tenu, jeudi 30 novembre, au tribunal correctionnel de Montpellier, le procès qui visait ses propos tenus le 11 février à l'encontre de deux fils de harkis. Lors d'une cérémonie à la mémoire de Jacques Roseau, le leader pied-noir assassiné en 1993, le président PS de la région Languedoc-Roussillon avait traité ces deux personnes de "sous-hommes".

 

 

Ses propos sur les harkis sont "racistes", estime le procureur

LE MONDE | 01.12.06 | 15h07  •  Mis à jour le 01.12.06 | 15h07

MONTPELLIER CORRESPONDANT

Syndiquer le contenu