Aller au contenu principal

egal.fr

 banniére

loisir

Cap d’Agde : le racisme mis à nu

Posté dans
Lundi, 1 Juin, 2015
Logo

En mars 2001, répondant à une demande de réservation dans le Camping les chênes, Jean-Christophe Collin, propriétaire du camping, écrivait : « contrairement à la majorité de nos collègues nous continuons à accepter des groupes de jeunes, mais pas de « groupe composé de plus de 50% d’enfant de couleur afin d’éviter les clans. » En août 2003, le vice-président de SOS Racisme était alerté par un salarié travaillant dans le secteur de la location d’appartements et de chambres d’hôtels pour touristes que des discriminations étaient commanditées aux personnes chargées de réceptionner les appels des vacanciers ou de les accueillir à l’agence immobilière dans la commune du Cap d’Agde.


Sur ordre d'agences immobilières et d’hôtels, la responsable de la centrale de réservation de l’office du tourisme du Cap d’Agde donnait à ses employés une liste de 8 agences de la ville refusant catégoriquement de prendre les réservations des touristes aux « noms à consonance maghrébine ». Ces personnes sont alors dirigées vers d’autres agences immobilières « moins exigeantes ».

La discrimination plante sa tente au camping les Chênes

Posté dans
Lundi, 1 Juin, 2015
Logo

En mars 2001, répondant à une demande de réservation dans le Camping les chênes, Jean-Christophe Collin, propriétaire du camping, écrivait : « contrairement à la majorité de nos collègues nous continuons à accepter des groupes de jeunes, mais pas de « groupe composé de plus de 50% d’enfant de couleur afin d’éviter les clans. »


Le foyer Guy Chevrot, situé à Laval, venait d’effectuer une demande de réservation par courrier auprès du camping les Chênes à Médis. Il transmettait les aveux du patron du camping à SOS Racisme.

 

Syndiquer le contenu