Aller au contenu principal

egal.fr

 banniére

egal.fr

"Quartiers populaires : des associations déçues par les candidats"

Dimanche, 4 Décembre, 2011
Logo
La fédération nationale des maisons des potes (FNMP), proche de SOS Racisme, avait invité, samedi 3 décembre, les candidats à l'élection présidentielle à se positionner sur 10 propositions concrètes élaborées à partirde débats citoyens par ce réseau d'associations de quartiers populaires.

Parmi les propositions, volontairement précises : la régularisation de tous les travailleurs sans papiers ; 30 % de professeurs en plus dans les Zones d'éducations prioritaires (ZEP) ; l'ouverture des emplois publics fermés aux travailleurs étrangers ; le doublement du montant de l'

"Les candidats face aux Potes"

Samedi, 3 Décembre, 2011
Logo

La fédération des Maisons des potes, une des grandes associations œuvrant dans les quartiers populaires, proche de SOS Racisme, convie aujourd'hui à Paris à son Rencard de l'égalité les candidats à la présidentielle. Certains, comme Eva Joly, seront physiquement présents. D'autres, comme François Hollande, Jean-Luc Mélenchon ou les trotskistes Philippe Poutou et Nathalie Arthaud, ont enregistré des vidéos où ils se prononcent sur certaines des dix propositions émises par l'association.  Leurs représentants (Bruno Le Roux pour Hollande, Fadila Mehal pour Bayrou, etc.) viendront face aux 250 délégués de toute la France pour compléter les réponses. A l'exception de l'UMP qui a décliné l'invitation.

La réponse de Hollande

Les Potes demandent notamment de « rajouter 30% de professeurs dans les ZEP ».

"Des candidats à la présidentielle interpellés sur les quartiers populaires"

Samedi, 3 Décembre, 2011
Logo

PARIS - La Fédération nationale des maisons des potes (FNMP) a rendu publiques samedi à Paris les réponses de sept candidats à la présidentielle, dont François Hollande, Eva Joly et François Bayrou, sur dix mesures pour l'égalité dans les quartiers populaires.

Parmi ces propositions figurent la régularisation des travailleurs sans-papiers, l'anonymat des demandes de HLM pour briser "la loi du ghetto", une hausse de 30% du nombre de professeurs en Zone d'éducation prioritaire (ZEP) ou la titularisation de 100.000 éducateurs de rue financée par une taxe sur les jeux de hasard. 

Syndiquer le contenu