Aller au contenu principal

egal.fr

 banniére

Logement

"Les organismes publics HLM qui pratiquent le fichage ethnique restent impunis"

Vendredi, 4 Mai, 2018
Logo

 

Samuel Thomas, président de l'association "La Maison des potes", accuse dans "Marianne" certains organismes HLM français de pratiquer la discrimination raciale et le fichage ethnique en toute impunité. Lors des procès, l'argument de la mixité sociale, convainc souvent les juges.

 

 

«Pas de Noir», l'annonce immobilière de Laforêt qui fait scandale

Jeudi, 27 Octobre, 2016
Logo

«Pas de Noir», l'annonce immobilière de Laforêt qui fait scandale

«Nationalité française obligatoire, pas de Noir, immeuble avec des policiers uniquement.» Fin novembre, un jeune homme visite un appartement de la rue du Parc à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) lorsqu'il découvre la fiche technique du logement posée sur un lavabo, accompagnée de ce très discriminant commentaire pour effectuer «la sélection des locataires».Aussitôt, Mustapha prend une photo du document et s'en émeut auprès de l'agent immobilier de l'agence Laforêt, basée aux Lilas (Seine-Sain

France : Le fichage ethnique dans les HLM encore largement répandu (et impuni)

Lundi, 7 Mai, 2018
Logo

Les organismes chargés de la gestion des habitations à loyer modéré établissent des grilles de peuplement pour dresser un panorama des origines et nationalités supposées des locataires.


 

A l’instar des discriminations au logement et à l’emploi perpétrées en France, le fichage ethnique semble lui aussi jouir d’une certaine culture de l’impunité.

Des agents de l'OPHLM de Toulouse auraient recouru à des critères discriminants (Mediapart)

Mardi, 1 Mai, 2018
Logo

Des agents de l'Office public de l'habitat (OPH) de Toulouse auraient eu recours à des critères discriminants dans l'attribution de logements sociaux au début des années 2010, affirme Mediapart mardi, des faits prescrits que la direction actuelle "condamne fermement". 

Mediapart révèle d'autres échanges récents, et donc non prescrits, que l'association La Maison des Potes - Maison de l'égalité pointe dans une plainte envoyée mardi au procureur de Toulouse.

Affaire Laforêt : «C’est un exemple de discrimination parmi d’autres»

Dimanche, 1 Janvier, 2017
Logo
Suite à l'annonce raciste publiée par l'agence immobilière, plusieurs associations ont entamé une procédures judiciaire. Sans illusion sur les leçons qui en seront tirées. 
Suite à l'annonce raciste publiée par l'agence immobilière, plusieurs associations ont entamé une procédures judiciaire.

Accusé de «fichage ethnique», un bailleur social bientôt fixé sur son sort

Posté dans
Samedi, 5 Mars, 2016
Logo

C'est une bataille juridique qui aura duré plus de 10 ans. La Cour d'appel de Versailles devra bientôt rendre sa décision sur

Immobilier : à Palaiseau, la plainte antidiscrimination aboutit 10 ans après

Mardi, 2 Février, 2016
Logo

Après près de 10 ans de non-lieu et d’appels successifs, la plainte déposée le 21 février 2006 par l’association SOS Racisme pour discrimination contre le directeur d’une agence immobilière de Palaiseau devrait enfin aboutir à un procès. Dans une notification d’arrêt de la cour d’appel de Paris en date du 1er février que nous nous sommes procurée, le parquet ordonne « un supplément d’information aux fins de mise en examen » du gérant et de l’un de ses collaborateurs. « Il faut être tenace », réagit Samuel Thomas, vice-président de la Maison des potes - Maison de l’égalité, qui a pris la suite de SOS racisme dans ce dossier.

Cette affaire avait été révélée au grand jour à la suite de l’enregistrement d’une caméra cachée par une employée de l’agence choquée par les méthodes de son patron (voir ci-dessous). « C’est rare d’avoir des gens de l’immobilier qui se manifestent.

Chez l'agence Alvimmo : «pas de noirs, pas d’arabes, pas de japs» !

Lundi, 1 Février, 2016
Logo

Le 12 février 2006, une opération de testing menée par Samuel THOMAS (A l'époque Vice Président de SOS Racisme) avait permis de révéler l’existence de discriminations au logement pratiquées par une agence immobilière de Palaiseau. Patricia salariée en CDD de l’agence immobilière avait accepté d'être équipée d'une caméra cachée les discriminations commises par cette agence à l’encontre de candidats à la location d’origine maghrébine, africaine, antillaise et asiatique. La caméra cachée avait été diffusée dans l'émission Pièces à conviction d'Elise Lucet sur France 3. La Maison des Potes a pris le relais des poursuites engagées par SOS Racisme et le 1er février 2016 les juges ont enfin admis la preuve apporté par l'enregistrement vidéo du testing du 12 février 2006. Un procès devrait avoir lieu d'ici à la fin de l'année 2016.

Le 12 février 2006, une opération de testing menée par Samuel THOMAS (A l'époque Vice Président de SOS Racisme) avait permis de révéler l’existence de discriminations au logement pratiquées par une agence immobilière de Palaiseau. Patricia salariée en CDD de l’agence immobilière avait accepté d'être équipée d'une caméra cachée les discriminations commises par cette agence à l’encontre de candidats à la location d’origine maghrébine, africaine, antillaise et asiatique.

Fichage ethnique à Nanterre : Logirep à nouveau sur le gril

Vendredi, 5 Février, 2016
Logo

Le bailleur social Logirep était de retour devant les juges ce vendredi après-midi. Près de deux ans après la décision du tribunal de Nanterre, cette société qui gère 30000 logements sociaux en Ile-de-France comparaissait devant la cour d'appel de Versailles pour «discrimination raciale» et «détention de fichiers ethniques».

Le bailleur social Logirep était de retour devant les juges ce vendredi après-midi.

Syndiquer le contenu