Aller au contenu principal

egal.fr

 banniére

Extrême droite

« Menace fasciste » sur la marche des potes à Amiens

Samedi, 11 Novembre, 2017
Logo

Une plainte a été déposée contre des individus qui menaceraient la marche des potes de ce mardi.

La « menace » est prise au sérieux.

Poitiers : ambiance tendue à l'ouverture du procès de l'occupation de la mosquée de Buxerolles

Vendredi, 8 Septembre, 2017
Logo

ept véhicules de CRS et une soixantaine d'agents prêts à intervenir en cas de débordements. Le dispositif qui entoure le procès de l'occupation de la mosquée de Buxerolles, au tribunal correctionnel de Poitiers, est important. Des hommes en arme ont également repéré les lieux avant l'ouverture de l'audience ce vendredi matin. Une action médiatique était crainte dans la nuit, mais il n'en a rien été.

Sur le banc, sont convoqués cinq hommes. Mais seuls deux sont présents. Ils comparaissent notamment pour "incitation à la haine raciale", accompagnés de neuf avocats. Les prévenus font partie des 73 personnes qui, il y a cinq ans jour pour jour, ont occupé pendant toute une matinée le chantier de la mosquée de Buxerolles.

Les deux prévenus ont annoncé ne pas souhaiter répondre aux questions du tribunal. Mais ils ont pris le droit de faire une allocution avant, un discours idéologique où ils ont rappelé les valeurs de Génération identitaire. Ils ont dénoncé "l'islamisation de la société". Ils évoquent la moquée de Poitiers comme "radicale". Ils se présentent comme des lanceurs d'alerte, au même titre que L214 ou Greenpeace.

Une nouvelle association se porte partie civile

Parmi les parties civiles, l'imam de la mosquée de Poitiers, Boubaker El hadj Amor était présent ce matin à l'ouverture du procès. Le vice-président de la Maison des Potes a également annoncé se porter partie civile pour la première fois aujourd'hui.

ept véhicules de CRS et une soixantaine d'agents prêts à intervenir en cas de débordements. Le dispositif qui entoure le procès de l'occupation de la mosquée de Buxerolles, au tribunal correctionnel de Poitiers, est important. Des hommes en arme ont également repéré les lieux avant l'ouverture de l'audience ce vendredi matin. Une action médiatique était crainte dans la nuit, mais il n'en a rien été.

Jean Marie Le Pen rêve d'une crise générale

Vendredi, 15 Février, 2013
Logo
« L'actualité anxiogène travaille pour lui, prévient Jean-Yves Camus, auteur d' Extrémisme en France"

Depuis l'éléction du 21 avril 2002, l'échéquier politique est préoccupé par l'influence montante de l'extrême droite.

Il reste néanmoins, à Jean Marie et surtout à sa fille Marine Le Pen, à récolter les 500 signatures afin de se présenter aux présidentielles de 2012.

Comme le souligne Richard Serero, secrétaire général de la Licra, " Le Pen est un danger pour la démocratie. Je veux avoir confiance en mes concitoyens. J'espère qu'ils ne feront pas deux fois la même erreur. »

Jean-Marie Le Pen rêve d'une crise générale

 

Syndiquer le contenu